Centre hospitalier de longue durée le Chênois : 20 M€ pour accompagner la métamorphose

Louis Scotto, directeur du Centre Hospitalier de Longue Durée le Chênois (CHSLD) et Roland Massuda, directeur délégué de Besançon à la Caisse des Dépôts, ont signé, le 10 juillet, ce jour, un prêt de 20 M€ pour le financement de la construction du nouvel établissement, en présence de Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort.

Le centre hospitalier constitue le plus important des huit établissements pour personnes âgées dépendantes du Département mais aussi le plus ancien. En 1924, M. et Mme Engel font don de la propriété du Chênois au Conseil départemental du Territoire de Belfort. Ce dernier propose d’y ouvrir en 1950 « l’hospice départemental du Chênois ». En 1953, l’établissement est érigé par décret établissement public. Il dispose à ce jour de 393 lits et 20 places d’accueil.

La structure actuelle répartie sur cinq bâtiments dans un parc de 14 hectares ne répond plus aux normes en vigueur. Dès lors l’établissement s’est engagé dans un projet ambitieux de nouvelle implantation sur site. Les résidences Emile Géhant et Quatre Vents seront démolies, la résidence Marcel Braun sera rendue à son propriétaire l’OPH Territoire Habitat, et la résidence de la Charmeuse mise en vente. Cinq nouvelles constructions reprendront l’activité. Le château sera, quant à lui, réhabilité.

Les futures constructions déployées sur un ensemble bâti de 23 800 m2 accueilleront les résidents dans des conditions optimales de fonctionnement et qualité d’accueil.

Ce projet, d’un montant de 52,5 M€ bénéficie de l’accompagnement de la Caisse des Dépôts par la mise en place d’un prêt sur fonds d’épargne de 20 M€ sur 35 ans. Le complément de financement est assuré par des subventions (Europe, Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et apport en fonds propre) et d’autres partenaires bancaires.

Le projet de l’établissement bénéficie d’un soutien important du Conseil départemental du Territoire de Belfort qui s’engage notamment à garantir l’intégralité du prêt accordé par la Caisse des Dépôts.

Le nouvel établissement, qui devrait être entièrement fonctionnel en juin 2019, permettra au CHSLD d’assurer les meilleures conditions d’accueil des personnes âgées les plus fragiles.