Conjoncture économique et financière numéro 73

La conjoncture internationale est sur une dynamique positive : les statistiques publiées cet automne font état, dans quasiment toutes les zones économiques, d’une activité meilleure que prévu. Au niveau international, seule la conjoncture britannique montre un ralentissement du fait du « Brexit ».

En Chine, le ralentissement tendanciel de l’activité se poursuit sans à-coup et le rééquilibrage de la demande interne vers davantage de consommation s’opère toujours lentement avec deux risques sous surveillance : le risque de crédit et celui lié à l’immobilier. S’agissant du risque de crédit, l’endettement du secteur non financier atteint 242 % du PIB aujourd’hui et s’établirait à près de 300 % du PIB en 2022 selon le FMI : ce sont des niveaux qui, historiquement, ont engendré des crises dans de nombreuses économies. Aux Etats-Unis, la croissance reste ferme et la Fed poursuit la normalisation de sa politique monétaire de manière progressive compte tenu de la modération des pressions inflationnistes : une nouvelle hausse du taux des fed funds de 25 points de base, pour les porter à 1,5 %, a eu lieu au mois de décembre.

Lire Conjoncture n°73